Une génération inquiète pour l’avenir

Génération désabusée, les jeunes ne font plus confiance au monde de l’entreprise et préfère se tourner vers la création et le phénomène « Start-up » comme vecteur de carrière et d’épanouissement.

Un futur professionnel plus négatif où la vision première reste le « métier-passion » et où la précarité est dans tous les esprits, forçant à se ré-inventer chaque jour.

Retrouver l’article complet sur latribune.fr

Ces actualités sont susceptibles de vous intéresser

Voir toutes les actualités et évènements