octobre, 2016 Archive

Pas d’bras, pas d’chocolat ?!

Pas d’bras, pas d’chocolat ?!

95 % des personnes handicapées n’ont pas d’absence particulière au travail

Pas d’bras, pas d’chocolat ?!Malgré les nombreuses campagnes de communication pour les combattre, les préjugés sur le handicap sont encore légion. Les entreprises craignent, entre autres, qu’ils soient plus lents, plus absents, et plus malades… Dans la pratique, ces idées sont pourtant totalement injustifiées puisque 95 % des personnes handicapées qui occupent un poste à temps plein sont sans absence particulière !

L’Agefiph a dressé une liste des idées reçues les plus courantes, pour mieux lutter contre elles :

 

PréjugésRéponses
Mon entreprise n'est pas accessibleHandicap n'est pas synonyme de fauteuil roulant. 1% des personnes handicapées sont dans cette situation.
Nos postes de travail ne sont pas adaptésSi le handicap d'un salarié nécessite un aménagement, l'Agefiph prend en charge le surcoût lié au handicap
La conjoncture ne nous permet pas de recruterN'oubliez pas de préserver l'emploi de vos salariés dont le handicap survient ou s'aggrave. C'est un aspect aussi important que le recrutement.
Notre activité ne peut être exercée par des personnes handicapéesDiabètes, problèmes cardiaques, lombalgies, bégaiement… autant de symptômes invisibles pouvant être reconnus comme des handicaps. Ils sont compatibles avec un grand nombre de métiers.
Je ne sais pas où trouver des candidats handicapésVous pouvez vous adresser à Ohé Prométhée (réseau Cap Emploi), à l'Anpe, aux agences de travail temporaire. Sans oublier de déposer gratuitement vos offres d'emploi dans l'espace emploi du site Internet de l'Agefiph
Je crains la réaction des autres salariés87% des salariés disent que travailler avec un collègue handicapé est enrichissant
Un salarié handicapé ne peut pas être aussi compétent qu'un valide93% des employeurs ayant recruté un travailleur handicapé sont satisfaits. Ils les jugent aussi compétents, motivés et plus stables dans l'emploi.
Les personnes handicapées ne sont pas assez forméesPensez à recourir à l'apprentissage et au contrat de professionnalisation pour former à vos métiers.
Recruter une personne handicapée, c'est compliquéVous n'êtes pas seul! Des professionnels compétents vous accompagnent à chaque étape: recherche de candidats, sensibilisation de vos salariés au handicap, suivi dans l'entreprise, subventions…

Pour ma part, j’aime bien aussi utiliser le Talks de 2013 de Philippe CROIZON : ce dernier fait sauter les préjugés liés à son handicap en maniant l’humour et l’autodérision de manière exceptionnelle ! Il a traversé la manche (après 2 ans de préparation…) et relié les 5 continents à la nage alors qu’il a été amputé à 26 ans des 4 membres et n’avait auparavant quasiment jamais fait de sport…

Une preuve de plus que nous pouvons tous être acteurs de notre vie en luttant contre les croyances limitantes et dogmatiques (les nôtres et celles des Autres…) 😉 ?!

Par

Lire la Suite

× Close