Cyril Capel : Associé fondateur



 

 
« Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion. »
 

linkedin
viadeo
twitter

 

Présentation

En tant que co-fondateur du cabinet, Cyril aime à dire que sa mission principale a consisté à lui donner ses initiales… mais pas que ! Quand on crée une entreprise, on est, au départ et durant de nombreuses années, un homme-orchestre qui donne une grande partie de soi, de son ADN, de ses Valeurs, de ses points positifs mais aussi de ses zones d’ombre à sa société (bien que celles-ci ne soient pas trop partagées !)
Au fur et à mesure des années, Cyril a à la fois tenu les postes de consultant, business developer, manager, DAF,… pour finalement devenir… H.O.P.E. (Head Of People & Enthusiasm), un poste qu’il s’est créé, (parce qu’« on n’est jamais mieux servi que par soi-même » !) afin qu’il corresponde, d’une part, à son tempérament de chef d’entreprise un peu « électron libre », passionné, tourné vers l’Humain et, d’autre part, à l’ambition qui l’anime en tant que dirigeant: participer à la transformation des entreprises business en entreprises citoyennes grâce à l’émergence de leaders positifs !

 

Bienveillance, engagement & audace

En choisissant de créer une entreprise dès la fin de ses études universitaires en 2001, qui plus est un cabinet de recrutement dont il ne connaissait pas du tout les « codes » à l’époque, Cyril a choisi assez tôt d’être audacieux et, d’après les retours positifs de ses Clients (employeurs, candidats et collaboracteurs), cette audace est plutôt bien incarnée dans ses différentes communications et prises de parole. Si une citation devait traduire l’engagement et la perception que Cyril a de son travail, elle serait « Choisissez un métier que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie… ». Et devinez quoi ? Cyril adore son métier ! Enfin, Cyril tâche au quotidien d’appliquer la formule de Marshall Rosenberg (père de la communication non-violente) en travaillant « avec la joie d’un petit enfant qui nourrit les canards » et en se positionnant le plus possible en mode « écoute active », c’est-à-dire avec la volonté de toujours « vouloir comprendre plutôt que croire comprendre »… Bien que ce ne soit pas toujours simple, Cyril y arrive parfaitement !

 

Pour nos collaboracteurs, comme pour Cyril, le lundi c’est happy !

« Pour moi un collaboracteur, c’est un collaborateur qui choisit véritablement son attitude face aux difficultés et face à l’adversité. »